JP Cooper

JP Cooper, salut l’artiste !

Bonjour,

Aujourd’hui, je rédige un nouvel article musical au sujet d’un artiste encore peu connu: JP Cooper, et de son nouvel album « Raised Under Grey Skies », sorti aujourd’hui.

Raised Under Grey Skies - JP Cooper

D’origine britannique, John-Paul Cooper baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. Adolescent, il assiste ébahi à l’ascension vertigineuse du groupe légendaire Oasis, également originaire de Manchester. Autant vous dire qu’à l’époque, la ville est en effervescence face à ce succès et nombreux sont les jeunes qui s’arment d’une guitare pour ressembler à leurs nouvelles idoles. JP ne déroge pas à la règle et créé à son tour son propre groupe de musique. Simples interprètes, ils se lancent rapidement dans l’écriture et la composition de chansons plus personnelles, avant de se séparer.
Mais cette étape ne sera pas qu’une simple lubie de jeunesse. JP a goûté à la musique et une marche-arrière est, pour lui, impensable. Ca y est, le phénomène JP Cooper est en marche !

Entre 2011 et 2013, Cooper sort 3 EP offrant des sons épurés, essentiellement accompagnés de sa guitare et de sa voix déjà si singulière. On y retrouve des sonorités folk et soul inspirées de certains de ses artistes de prédilection tels que Donny Hathaway, Lauryn Hill ou encore Ben Harper. Agé d’une vingtaine d’années, JP a déjà son propre style et dégage un talent digne des plus grands. On soulignera toute l’intensité de cette voix si captivante au travers de son titre « Learn from the Landscapes » qui reste, pour moi, l’une de ses meilleures prestations.

En 2014, Cooper sort 2 nouveaux EP en l’espace de 7 mois. Avec des musiques plus sophistiquées, il intègre à ses mélodies de nouveaux instruments et propose des sons plus rythmés et modernes. Petit à petit, JP se fait un nom et séduit des artistes de renom tels que Clash, Shortlist ou encore The Telegraph. Il fera même la première partie d’Angie Stone, un artiste qu’il admire et qui lui insufflera une culture nouvelle de la musique jazz.

JP s’essaie à tout et réussi parfaitement à mixer les différentes influences musicales qui l’animent. Toujours à la recherche de nouveaux challenges, il se frotte en 2016 à un nouveau défi, une collaboration avec le célebre DJ et producteur Jonas Blue. Leur titre « perfect strangers » rencontre un véritable succès avec presque 350M de vues sur YouTube. Ce featuring offre à JP une vitrine internationale et lui permet de se faire connaître du grand public.

La même année, JP Cooper poursuit son ascension avec son titre « September Song », qui connut un énorme succès en Angleterre. Celui-ci fait également le tour du monde et sera récompensé d’un disque d’or dans 3 pays, ainsi que d’un disque de platine en Suède et au Royaume-Uni.
A la base produit pour le vainqueur de l’émission The X Factor Australia, JP Cooper décide de conserver ce titre, sans se douter du succès attendu. On ne peut que féliciter cette décision car encore une fois, le talent de JP est au rendez-vous avec une balade rythmée et une voix puissante, le tout relatant pourtant l’histoire mélancolique d’un amour de jeunesse perdu.
La version au studio The Church, accompagnée d’une chorale gospel est, je trouve, encore plus intense.

On retrouve d’ailleurs de nombreuses sonorités gospel dans son dernier album intitulé « Raised Under Grey Skies », en souvenirs de son enfance passé sous le ciel gris de Manchester. Cet album est un aboutissement et, en même temps, un point de départ pour une carrière solo qui, je l’espère, sera longue. Encore une fois, JP Cooper nous propose des titres prenants et variés, avec des sonorités soul et hip-hop. Cooper offre des textes forts autour de la condition humaine et des relations amoureuses ou familiales au travers de ses titres, et notamment ses chansons « She’s on my mind » et « Passeport home ».

Son featuring avec le rappeur britannique Stormzy « Momma’s Prayers » montre encore une fois sa capacité à se réinventer. Une collaboration de 2 styles différents sur un fond de gospel qu’on adore offre une mélange des genres original mais surtout réussi !

Bref, vous l’aurez compris, cet artiste va faire du bruit et c’est avec attention qu’il faudra suivre son ascension qui, je lui souhaite, sera fulgurante.

Pour plus d’informations sur son actualité, voici ses réseaux sociaux:

Voilà, voilà. Je vous invite à aller écouter cet artiste habité et de kiffer avec lui son nouvel album.

A très vite 😉

 

6 réflexions sur “JP Cooper, salut l’artiste !

  1. Coucou 🙂
    Je te remercie tout d’abord pour ta visite sur mon blog et ton « J’aime ». Car grâce à cela je découvre ton blog !!
    Et OMG comme ça fait plaisir un blog qui parle de musique (et pas n’importe laquelle hein !) et d’évasion (de belles images de voyages qui font rêver).
    Ton article de JP Cooper est très bien écrit ! Et ça vient de la part d’une ancienne rédactrice pour des chroniques radio !
    Je me suis abonnée à ton blog car lorsque je parle de musique, peu de gens me suivent et je me sens un peu seule. Concernant la mode, en revanche, en général je m’habille du premier chiffon qui me tombe sous la main^^ et pourtant je suis une fille ! Je fais quand même des efforts pour les événements particuliers.
    Voilà, voilà quelle bavarde je fais xD
    @+++

    J'aime

  2. Je suis contente de lire cet article. Enfin quelqu’un qui partage le même avis que moi : JP Cooper est un génie artistique. J’ai commencé par la très commerciale – et non moins génialissime – September song et je suis devenue fan de cet artiste… Mention spéciale à Beneath the streetlights and the moon… Une bombe de poésie, de mélodie… Voice of an angel

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s